Le jeûne est-il un bon moyen de maigrir?

Le jeûne est-il un bon moyen de maigrir?

Tout dépend de l’objectif. Les gens entreprennent parfois un jeûne dans le but de retrouver leur voie spirituelle. Parfois, le jeûne sert de moyen de protestation face à l’injustice. Il existe aussi des régimes qui prônent le jeûne comme de moyen de désintoxication et qui se composent uniquement de concoctions d’ingrédients étranges. Il m’est impossible de confirmer si le jeûne, entrepris pour quelque motif que ce soit, est efficace ou non ‒ je ne l’ai jamais essayé et la perspective ne m’attire pas vraiment. J’aime beaucoup trop manger pour m’en empêcher délibérément.

Mais si l’on s’interroge sur l’efficacité du jeûne comme moyen de perdre du poids, alors la réponse est fort simple : c’est NON.

Beaucoup de régimes miracles du passé (et encore quelques-uns aujourd’hui) prônaient le jeûne, ou à tout le moins, la consommation très limitée de nourriture, presque à un niveau de famine.

La perte de poids durant une courte période de jeûne est surtout causée par la perte d’eau; mais voici ce qui se produit à l’intérieur du corps pendant un jeûne :

Durant les premières 12 à 15 heures, le foie fournit la plus grande part du glucose nécessaire à la survie du corps. Le foie emmagasine du glucose expressément pour cette raison. Aucune perte de gras n’est impliquée dans ce processus. Une fois les réserves de glucose épuisées, le corps commence à convertir certains acides aminés des protéines à l’intérieur du corps en énergie, ce qui cause une augmentation du niveau d’azote excrétée dans l’urine. (Toujours pas de gras dépensé).

Après deux jours environ, le corps commence à convertir le gras en carburant; ce faisant, il place le corps tout entier en mode survie, afin de limiter la demande en carburant de chaque système.

Pendant ce temps, le corps envoie des messages urgents au cerveau pour lui signaler sa détresse. Le corps est comme un libre-service. Il est toujours en mission de survie. C’est pourquoi il envoie des signaux de détresse. Le cerveau perçoit ces signaux et répond en envoyant aussi des messages : il fait ressentir à l’estomac un certain inconfort et provoque une augmentation de l’appétit.

Une fois le jeûne terminé, vous ne pourrez vous empêcher de manger assez pour reprendre le peu de poids que vous aurez réussi à perdre. Le jeûne n’est tout simplement pas un bon moyen de perdre du poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *