On pense souvent que l’accumulation de graisse dans la région abdominale , ce que certains appellent la « bouée » est un problème commun aux hommes d’âge moyen.

Les médecins disent: ‘Les hommes ne doivent pas avoir la forme d’une pomme… les femmes non plus.

Pourtant on constate aujourd’hui que cette obésité abdominale est également un problème chez de nombreuses femmes à l’approche de la ménopause et que ce type d’obésité constitue un risque particulièrement important pour la santé.

Etude intéressante comparant surcharge pondérale abdominale et obésité globale

Des chercheurs de l’Université du Minnesota ont évalué l’indice de masse corporelle (IMC), le tour de taille et le ratio tour de taille/tour de hanches (mesures de la masse grasse corporelle) de plus de 30.000 femmes âgées de 55 à 69 ans. Ils ont ensuite suivi ces femmes pendant 12 ans, en notant le nombre de décès ou de femmes victimes de maladies cardio-vasculaires, de cancer, de diabète ou d’hypertension artérielle pendant cette période. Par rapport à l’IMC et au tour de taille, c’est le ratio tour de taille/tour de hanches (mesure spécifique de l’obésité abdominale) qui s’est le mieux corrélé avec la mortalité. En d’autres termes, les femmes dont la surcharge pondérale concernait le milieu du corps avaient plus de chances de décéder pendant l’étude que les femmes présentant une obésité globale. Le ratio tour de taille/tour de hanches a été également un excellent indice du risque de cardiopathie pendant cette période.

Cette étude confirme l’idée que ce n’est pas seulement la masse grasse totale, mais aussi les endroits du corps où s’accumule la graisse qui font que l’obésité représente un tel risque pour la santé. La distribution « gynoïde » de la graisse, fréquente chez de nombreuses femmes, est souvent qualifiée d’obésité en forme de « poire », dans laquelle les dépôts graisseux se situent principalement au niveau des fesses, des hanches et des cuisses. Dans la distribution « androïde », la majeure partie de la graisse s’accumule à la partie médiane du corps. Cette distribution en forme de « pomme » de la graisse est plus fréquente chez les hommes, mais on l’observe également chez certaines femmes à l’approche de la ménopause. Des scientifiques pensent que la graisse qui s’accumule au milieu du corps est métabolisée différemment de celle qui s’accumule en d’autres points du corps et que cette différence contribue à l’hypertension artérielle et à l’augmentation du taux de cholestérol et de triglycérides. Tous ces facteurs pouvant aggraver le risque de cardiopathie.

Comment calculer son ration tour de taille/tour de hanche

Il est possible de déterminer son ratio tour de taille/tour de hanches en divisant la mesure du tour de taille par celle du tour de hanches. Un ratio tour de taille/tour de hanches supérieur à 1,0 chez les hommes et à 0,8 chez les femmes traduit une distribution en « pomme » de la graisse corporelle.

Alors qu’on considère généralement comme un problème l’augmentation du tour de taille chez les hommes au fur et à mesure qu’ils vieillissent, les résultats de cette étude montrent que l’obésité abdominale est un problème de santé que ni les hommes ni les femmes ne peuvent se permettre d’ignorer.

Termes recherchés pour cet article :

  • obésité abdominale
  • obesite abdominale regime
  • surcharge ponderale abdominale
  • obésité abdominale femme
  • obesite abdominale chez la femme
  • l obésité abdominale